Il saisit la justice pour faire retirer son compteur Linky
7 septembre 2017
Zone interdite – La vie privée est en danger. Nos appareils technologique sont de véritables mouchards.
10 septembre 2017

Linky : la consommation d’énergie qui dérape ?

L’Est Républicain – Le 01/05/2017
Source : http://www.estrepublicain.fr/edition-de-nancy-ville/2017/05/01/linky-la-consommation-d-energie-qui-derape

Depuis qu’elle a un compteur Linky, l’ADC 54, influente association de défense des consommateurs, a noté des pics de consommation jusqu’à 250 % de plus en janvier 2017. Guy Grandgirard a mené l’enquête.

Jusqu’ici, l’Association de défense des consommateurs de Lorraine (ADC 54) défendait les intérêts de ses adhérents aux prises avec Linky. Depuis plusieurs semaines Guy Grandgirard a changé de casquette. Explications : « En juillet 2016 un compteur Linky a été posé dans notre local associatif. En juillet, août, septembre, les consommations sont conformes à notre utilisation habituelle. A partir d’octobre, cela dérape. Augmentation en novembre, mais contenue en décembre, pour exploser en janvier et régressant en février ». Guy Grandgirard qui suit le dossier Linky depuis 2010, bien avant la signature du protocole entre EDF et le Grand Nancy, est très étonné. L’ex inspecteur des impôts, très expérimenté et rigoureux, s’étonne « du lien excessif entre la période, l’hiver et l’augmentation excessive de la consommation ». Il dénonce un dysfonctionnement du compteur Linky : sur 2 ans ½, d’octobre 2014 à juillet 2016, la consommation moyenne par jour en électricité de l’ADC 54 oscillait entre 21 et 28 kWH/jour. Soit une hausse moyenne de 43 %. « En janvier nous passons à une augmentation de 250 % avec une conso par jour de 70 Kw/h. Rien dans nos habitudes et notre local très isolé n’a changé, je constate une anomalie majeure de fonctionnement, d’autant que l’hiver a été normal. Le compteur a même vu des surtensions qui n’existaient pas », poursuit le président de l’ADC 54, qui a écrit à Enedis une lettre salée de deux pages.

En contentieux avec l’opérateur, le lanceur d’alerte nancéien prend les devants. « On nous explique que cette consommation est réelle, que c’est notre ancien compteur qui sous facturait. dans ce cas je demande l’expertise de notre ancien compteur. je demande aussi la révision de toutes les factures émises et le remplacement du compteur ».

Parmi les premiers dans le département à s’émouvoir du déploiement du compteur Linky, Guy Grandgirard a créé une page sur le sujet en 2010. Dès cette date, il mettait en garde contre le « viol de la vie privée. La CNIL avait d’ailleurs émis un avis défavorable qui est toujours en ligne sur notre site. Il est édifiant ». Depuis qu’il a flairé un dysfonctionnement global des compteurs, Guy Grandgirard effectue une enquête sur les hausses importantes de consommation répercutées par les usagers auprès de l’ADC 54. L’association a créé un questionnaire et une grille de consommation, permettant à chacun de comparer les index d’une année sur l’autre. Certains consommateurs, qui ont effectué des travaux récents d’isolation et de rénovation de leur installation de chauffage électrique, ont même vu leur consommation exploser, alors qu’au pire elle aurait dû être stable…

Le dossier Linky d’ADC 54 http://www.adc54.org/index.php?reftxt=201009181109&rub=1

 

Photo de couverture : Guy Grandgirard a fait ses comptes et estime que la consommation d’ADC 54, sur des périodes déterminées, a explosé.Il est en contentieux avec son opérateur Photos Cédric JACQUOT

L’ADC 54 fournit aux consommateurs le moyen de noter les index de consommation et d’établir une moyenne sur deux ans

Document exclusif et interne sur les méthodes de pose forcée des compteurs Linky.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code