Modèles de lettres pour refuser le compteur par le cabinet d’avocat Artemisia
23 octobre 2017
Question écrite au gouvernement publiée au journal officiel le 24 octobre 2017 : Non à la pose forcée du Linky!
31 octobre 2017

Un arrêté municipal contre le compteur Linky

La Dépèche – Publié le 24/10/2017
Source : http://www.ladepeche.fr/article/2017/10/24/2671717-un-arrete-municipal-contre-le-compteur-linky.html

 

Louslitges est la deuxième commune gersoise où un arrêté municipal vise à s’opposer à l’installation de Linky, le compteur électrique «communicant»

 Après Cyril Cotonat à Ladevèze-Rivière, Mireille Gendry-Brown, l’édile de Louslitges, a signé un arrêté municipal visant à interdire à Enedis de faire installer Linky, le compteur électrique dit «intelligent», sur la commune. Il n’y avait pas urgence, reconnaît l’élue, puisqu’à Louslitges, 82 habitants-35 compteurs, l’installation ne doit pas intervenir avant 2020. «C’est loin et proche à la fois. Des habitants du village m’ont demandé ce que je comptais faire. J’ai senti que Linky en inquiétait beaucoup et cela s’est confirmé lors de la réunion publique organisée au village».

Sur la lancée, la maire et son conseil municipal («nous sommes 7 élus»), ont pris «à l’unanimité», la décision de signer cet arrêté dont la commune pourrait avoir à répondre devant le tribunal administratif. «Nous verrons bien»… Comme tous ceux qui s’opposent «à l’obligation d’accepter Linky», l’élue dit surtout craindre pour sa santé et celle de ses administrés : «À cause des ondes électromagnétiques… À ce sujet, on est libre d’avoir ou pas sur soi un téléphone portable, libre d’avoir ou pas chez soi un micro-ondes. Et il faudrait qu’on ne soit pas libre d’avoir ou pas Linky sous notre toit !». Selon elle, «accepter Linky, c’est accepter de perdre toujours plus de nos libertés. Maintenant Linky et plus tard, telle ou telle autre installation à domicile à laquelle nous n’aurions pas davantage le droit de nous opposer». En quelque sorte, dire «non» à Linky en guise de garde-fous… Et l’élue d’ajouter : «Et puis nous avons eu beau fouiller nos archives municipales, il ne se trouve aucune délibération disant que la commune n’est plus propriétaire des compteurs».

C’est donc «en terre d’opposition» que les installateurs débarqueront à Louslitges en 2020. Mireille Gendry-Brown s’opposera à titre personnel à l’installation du compteur à son domicile. Mais «je n’ai jamais agi et n’agirai jamais en autocrate, les administrés décideront par eux-mêmes». Sans être «tenus» donc par cet arrêté municipal qui aura vraisemblablement été annulé d’ici là par le tribunal administratif. Mais à son échelle, Louslitges aura pleinement participé au «bras de fer» que suscite parmi tous ceux qu’il inquiète, ce compteur «que l’on veut nous imposer coûte que coûte».

Photo : Mireille Gendry-Brown tient en mains l’arrêté municipal «anti-Linky»/ Photo DDM. Sébastien Lapeyrère. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code