linky smartcab edf engie enedis rgpd viol
La CNIL reconnaît des violations du RGPD commises par Edf et Engie
11 février 2020
Un linky prend feu et détruit 20 Appartement
17 février 2020
Show all

Compteur Linky : la ministre Elisabeth Borne rappelle qu’un client peut refuser son installation

Le ministère a rappelé que "dans le cadre de son contrat unique ou de son contrat avec le gestionnaire de réseau, le client s’engage à permettre l’accès au compteur pour le gestionnaire de réseau". AFP Damien Meyer

Sources: La Dépèche – https://www.ladepeche.fr/2020/02/06/compteurs-linky-la-ministre-elisabeth-borne-rappelle-quun-client-peut-refuser-son-installation,8714635.php?fbclid=IwAR2CmCl1tj6OUobunoemogoBAxLDFUMWyt0LvW_c_T2NRCXU7bdmGPaEit8

La ministre de la Transition écologique et solidaire Elisabeth Borne a rappelé, suite à une question posée par un sénateur, que les clients pouvaient refuser l’installation des compteurs Linky. Elle en a profité pour rappeler les conditions ainsi que les conséquences de ce refus.

Peut-on refuser l’installation d’un compteur Linky ? À cette question posée par le sénateur de Seine-Saint-Denis Fabien Gay, Elisabeth Borne a répondu positivement, mardi 4 février. Dans cet échange, la ministre de la Transition écologique et solidaire a rappelé que lorsque le compteur n’est pas situé “sur l’espace public ou dans un endroit accessible”, le client peut refuser l’accès aux équipes Enedis, au nom du droit de la propriété.

Elisabeth Borne a cependant profité de l’occasion d’aborder le sujet pour soutenir ce compteur “intelligent”, estimant qu’il présentait “de réels bénéfices pour le consommateur”.

La ministre a également rappelé qu’un “client ayant refusé la pose d’un compteur communicant ne pourra prétendre à bénéficier des avantages tarifaires qu’il propose et les prestations actuellement gratuites, comme les relevés de compteur par les agents, lui seront alors facturées”.

Un déploiement épineux

Depuis 2015 les compteurs Linky sont déployés à travers la France. Régulièrement, ils font l’objet de controverses. En novembre 2019, un habitant de Roquettes, Haute-Garonne, avait d’ailleurs demandé réparation à Enedis. Le compteur, apparemment branché en son absence, aurait brûlé tous ses équipements domestiques après avoir engendré une surtension. L’opérateur aurait mal branché le fil neutre de l’installation triphasée. 

Ce n’est pas la première fois que l’installation du compteur vert-jaune était remise en question. Après plusieurs contestations de différents habitants de la région, le maire de Blagnac en Haute-Garonne, Joseph Carles, soutenu par quatre autres élus, entendait faire reconnaître un droit de refus d’installation du compteur Linky. Il s’était d’ailleurs adressé au laboratoire indépendant Exem de Labège, qui avait néanmoins conclu que les mesures des ondes électromagnétiques émises par les compteurs Linky correspondaient aux normes de sécurité en vigueur.

etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code