Les solutions

Actualisé le 04-07-2018

Vous voulez les compteurs communicants

  • Vous estimez que cela est adapté pour vous et que cela est bien pour maitriser sa consommation électrique. Des boitiers indépendant (et non connecté) remplissent parfaitement ce service.
  • La “transition énergétique” requière ce type d’appareil.
  • Vous avez une confiance inébranlable envers le gouvernement et les sociétés actuellement publiques (tel que EDF, SNCF, La Poste …).
  • Vous pensez que la CNIL jouera parfaitement son rôle de police et protègera vos données personnelles contre le piratage, les utilisations non souhaité, le décryptage de vos habitudes et qualité de vie (soyez conscient que La Poste est le grand revendeur de données personnelles en France)
  • Vous êtes persuadé que les effectifs et le budget alloué à la CNIL, voté par le gouvernement, sera toujours en proportion face à la monté vertigineuse des nouvelles technologies et appareils connectés.
  • Vous vous dites que le régime de Vichy c’est du passé et que cela n’arrivera plus jamais. C’est ce que nos ainés ont dit à la fin de la première guère mondiale.
  • Vous vous dites que les ondes électromagnétiques ne sont pas mauvaises à notre santé. La norme française nous protège. Cette dite norme dit aussi que vivre et dormir sous une ligne très haute tension (400 000 volts) n’est pas nocif à notre santé et celle de nos enfants, nourrissons, ainés.

=> Vous n’avez rien a faire. Laissez faire.

 

Vous ne voulez pas des compteurs communicants

  • Vous estimez que cela n’est pas adapté pour vous.
  •  Le respect de votre vie privée est très importante. Vous estimez que le détails de vos consommations d’énergie n’ont pas à être vu par d’autres personnes que vous.
  • La CNIL ou autres instances ne sont pas adapté pour faire la Police dans ce domaine
  • Vous pensez que EDF, donc Enedis pourra être bientôt privatisé. A l’instar des centrales hydroliques, Air France, France Télécom …
  • Les ondes électromagnétiques émisent par les CPL des Linky qui rayonneront dans toute votre habitation est un synonyme d’insalubrité et de danger pour votre santé et celle de vos proche.
  • Vous ne voulez pas d’une augmentation de votre facture électrique
  • Vous ne voulez pas que certains de vos appareils électriques tombent en panne
  • Vous ne voulez pas risquer un incendie
  • Vous ne voulez pas vous voir imposer un objet connecté

=> Envoyez une lettre en recommandé avec accusé de réception à :

  • Enedis (ou GRDF, syndicat des eaux)
  • Votre mairie
  • Le prestataire de service de Enedis chargé de la pose des Linky (ou gazpar, eau).
    Appelez le numéro de Enedis spécial Linky : 0 800 054 659 (https://www.enedis.fr/linky-compteur-communicant) pour connaître le prestataire qui s’occupera de votre secteur.

Voici des sites vous présentant des lettres types en fonction de votre cas.
Choisissez la plus adapté à vous :

 

Trois cas se présentent à vous :

  • Le compteur est chez vous, à l’intérieur de votre logement, la loi vous protège.
    – Ne leur ouvrez pas
    – Résistez face à leurs harcèlements et menaces.
  • Le compteur est chez vous, mais à l’extérieur, la loi vous protège mais attention, certains prestataires se permettent d’entrer malgré tout.
    – Mettez une affiche “Propriété privée, défense d’entrer”. Sur support rigide et non manuscrite, solidement attaché/vissé/riveté. Chez Castorama ici, chez l’Entrepôt du bricolage ici. Attention,  ils arrachent les feuilles, même plastifiées. Prenez des photos.
    – Mettez une serrure ou un verrou à vos portillons.
    – Je vous serais trop vous conseiller de barricader votre compteur (attention les prestataire sont équipé de pinces monseigneur, scie à métaux …).
  • Le compteur donne sur la voie publique ou dans les parties commune d’un immeuble
    – Protégez votre compteur part tout les moyens (barricadez-le). http://refus.linky.gazpar.free.fr/refus-linky-particuliers.htm  (attention les prestataire sont équipé de pinces monseigneur, scie à métaux …).
    – Collez une copie de votre lettre en recommandé avec AR
    – Collez un rappel à la loi comme suit (autocollant – refus legal – format publisher)
    il est possible de l’acheter (1€) en appelant le 06 45 87 94 91 et en vente lors de nos réunions d’information (les fonds servent à financer nos actions de sensibilisation) :

[ … ]  –  [ … ]